10/04/2012

Le Président de la Hongrie a démissionné suite à une affaire de plagiat!

Il convient de souligner que, pour une fois, ce n'est pas le Premier Ministre Viktor Orbàn qui fait la une de la presse internationale.

Cette fois, c'est le Président de la Hongrie, Pàl Schmitt, qui a fait parler de lui, ou plutôt l'ex-Président de la Hongrie, car il a démissionné avec effet immédiat la semaine dernière.

Pourquoi a-t-il démissionné ?

Il s'est avéré que Pàl Schmitt a plagié des travaux écrits par d'autres, dans le cadre de sa thèse de doctorat, traitant des jeux olympiques modernes, datant de 1992. Il a notamment copié des dizaines de pages du livre d'un auteur bulgare, aujourd'hui décédé.

Il y a quelques jours, l'Université qui avait attribué le titre de Docteur à l'époque à Pàl Schmitt, a décidé de le lui retirer.

Suite à cette décision, la situation était devenue intenable pour Pàl Schmitt et, ayant perdu toute crédibilité, il a pris la décision correcte pour le bien du pays, il a démissionné avec effet immédiat.

Le mandat de Président de la Hongrie est certes honorifique et représentatif, il n'a certes pas beaucoup de pouvoirs mais la personne qui occupe cette position doit évidemment être irréprochable sur tous les points, ce qui n'était bien entendu plus le cas de Pàl Schmitt depuis que son titre de Docteur lui a été retiré pour cause de plagiat.

Il faut rappeler que Pàl Schmitt a été mis en place par le Premier Ministre Viktor Orbàn et ce il y a moins de deux ans.

Le Président, même s'il a peu de pouvoirs, a quand même un droit de véto et il peut refuser de signer des lois votées par le Parlement, s'il estime qu'elles ne sont pas conformes à la Constitution.

De telles lois, il y a en a quand même eu quelques unes qui ont été votées par la Parlement, depuis que Viktor Orbàn est revenu au pouvoir au printemps de l'année 2010.

Pàl Schmitt a toujours signé toutes les lois qui lui étaient soumises, sans jamais mettre en doute leur constitutionnalité.

A présent que Pàl Schmitt a démissionné, Viktor Orbàn essaiera très probablement de mettre en place un Président qui lui est proche et qui signera également toutes les lois votées par sa majorité.

Comme le parti de Viktor Orbàn, le FIDESZ, dispose des deux tiers des mandats au Parlement et comme c'est ce dernier qui élit le Président, Viktor Orbàn pourra nommer la personne qu'il souhaite.

Des noms de candidats potentiels circulent, il semble que l'élu sera Jànos Àder, député européen, membre fondateur du FIDESZ et bien entendu proche de Viktor Orbàn.

Il y a toutefois des rumeurs qui courent, selon lesquelles le nouveau Président de la Hongrie serait éventuellement un certain...Viktor Orbàn...

Ce dernier pourrait en effet décider de se faire élire et de faire modifier en même temps la Constitution par sa majorité parlementaire, de manière à transformer le système hongrois en un système présidentiel, comparable au système français.

Vu que Viktor Orbàn dispose des deux tiers des mandants au Parlement, il peut faire modifier la Constitution en quelques heures, si tel est son souhait.

Le fait que ces rumeurs deviennent réalité n'est donc pas inimaginable.

Le suspens durera jusqu'au 16 avril, jour de l'annonce des candidatures officielles.

 

 

Andreas Dekany

 

12:03 Publié dans Politique hongroise | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

merci pour ces infos des pays de l'Est.Elles manquent cruellement dans nos médias romands

Écrit par : lovsmeralda | 11/04/2012

Les commentaires sont fermés.