11/09/2015

Chute du mur de Berlin : le rôle déterminant joué par le Premier ministre hongrois Miklos Németh en 1989

Alors que le mur qui est actuellement construit par un Premier ministre hongrois à la frontière entre la Serbie et la Hongrie fait couler beaucoup d’encre, j’aimerais écrire à propos d’un autre Premier ministre hongrois et d’un autre mur.

 

Le mur est celui de Berlin, construit en 1961 pour empêcher les allemands de l’Est de quitter leur pays.

 

Le Premier ministre hongrois dont je souhaite brièvement raconter l’histoire s’appelle Miklos Németh.

 

Ce nom ne vous dit sûrement rien et c’est normal et regrettable qu’il ne soit pas plus connu, alors même que, comme vous le constaterez, il a joué un rôle déterminant dans le cadre de l’Histoire européenne.

 

Miklos Németh est né en 1948, il a fait des études d'économie et il a rapidement gravi les échelons de l’appareil étatique d’un pays gouverné à l’époque par le parti unique.

 

En 1988, les postes de Premier secrétaire du Parti unique et celui de Premier ministre étaient occupés par la même personne, Gyula Grosz.

 

Ce dernier voulait remettre son poste du Premier ministre et laisser la place à quelqu’un qui serait une sorte de fusible à sa botte et qui sauterait si les choses ne devaient pas  se dérouler de façon idéale, notamment au niveau économique.

 

La Hongrie était en effet au bord de la faillite dans les années 80 à cause du fait que le train de vie de l’Etat était financé par des emprunts qui étaient la plupart du temps en devises de l’Ouest.

 

C’est ainsi que Miklos Németh a été nommé Premier ministre le 24 novembre 1988.

 

À l’époque, le gouvernement était à la botte du Parti unique, ceci va changer avec le nouveau Premier ministre, qui a rapidement réussi à s'en désolidariser.

 

Pourquoi Miklos Németh a-t-il joué un rôle déterminant dans le cadre de la chute du mur de Berlin ?

 

Les Allemands de l’Est retrouvaient chaque année leurs cousins de l’Ouest lors des vacances d’été, notamment au bord du Lac Balaton, en Hongrie.

 

Une barrière séparait l’Autriche de la Hongrie à cette époque.

 

Le nouveau Premier ministre s'est très vite rendu compte que l’entretien de cette barrière à la frontière entre l’Autriche et la Hongrie coûtait extrêmement cher, le pays n’en avait pas les moyens et il a tout simplement décidé de la supprimer.

 

Il faut se replacer dans le contexte de l’époque, si une telle décision avait été prise quelques années plus tôt, les conséquences politiques pour le Premier ministre auraient sans doute été très différentes.

 

M. Németh a annoncé cette décision aux Autrichiens en février 1989.

 

Ces derniers n’étaient évidemment pas particulièrement heureux d’apprendre cette nouvelle, vu que cela donnait beaucoup plus de travail à leurs gardes-frontières.

 

Au début du mois de mars 1989, Miklos Németh a recontré M. Gorbatchev à Moscou et il lui a annoncé que la Hongrie voulait démanteler son dispositif frontalier.

 

M. Gorbatchev lui a répondu: « faites ce que bon vous semble ».

 

Cette réponse était naturellement inattendue et la Hongrie n’aurait probablement pas pu faire « comme bon lui semble », si un partisan de la ligne dure, autrement dit un « hardliner », avait occupé le poste de M. Gorbatchev à Moscou en 1989.

 

Ensuite, les évènements se sont accélérés, dès le mois de mai 1989 le démantèlement de la frontière a commencé.

 

Les fils de fer et les barbelés ont certes disparu mais la police des frontières a toutefois continué à surveiller les frontières de manière sévère.

 

Au début du mois d’août 1989, sentant le vent tourner, de plus en plus d’Allemands de l’Est se sont rendus en Hongrie pour tenter de passer à l’Ouest.

 

La décision d’ouvrir les frontières a été prise à la fin du mois d’août 1989 et elle a pris effet au début du mois de septembre 1989, il y a exactement 26 ans.

 

C’est ainsi que des milliers d’Allemands de l’Est se sont mis en route pour rejoindre leurs cousins de l’Ouest, ce qu’ils n’avaient plus pu faire depuis plus de 28 ans.

 

On connaît la suite, la chute du mur de Berlin a eu lieu le 9 novembre 1989 et les régimes communistes se sont effondrés les uns après les autres .

 

Il est unanimement admis et incontesté, que les décisions de M. Németh de démanteler la frontière entre l’Autriche et la Hongrie et de laisser sortir les Est-allemands du pays ont eu un rôle déterminant dans le cadre de la chute du mur de Berlin.

 

Il s’agit de la première brèche dans le mur de Berlin (der erste Riss in der Mauer) dont la chute sera beaucoup plus rapide que quiconque aurait même osé l’imaginer au cours de l’été 1989.

 

 

 

 

Andreas Dekany

 

19:11 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook