Il était une fois : le Rubik’s cube

Dans le cadre du troisième texte de la série intitulée « il était une fois », j’ai décidé de traiter d’un objet devenu mythique : le Rubik’s cube.

Il a six côtés de couleurs différentes, qui peuvent être mélangées les unes avec les autres et le but du jeu est de reconstituer les couleurs de manière uniforme de chaque côté.

Il a été inventé en 1974 par un professeur d’architecture et de design hongrois, Ernö Rubik.

À l’origine, il était un support de cours pour des étudiants en architecture et il n’était pas destiné à être vendu, même son inventeur ne l’a, dans un premier temps, pas considéré comme un jeu.

Ce cube mythique a été commercialisé pour la première fois en 1980 et son succès fulgurant a beaucoup surpris son inventeur qui ne s’y attendait absolument pas.

Il est incontestablement devenu un symbole incontournable des années 1980, j’ai d’ailleurs vu plusieurs pochettes de compilations de chansons de ces années-là, avec une photo du Rubik’s cube.

Je dois avouer que je n’ai jamais réussi à reconstituer les couleurs uniformes sur les six côtés, ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, c’était il y a très longtemps.

J’ai récemment appris que le record du monde était de 4,22 secondes…hallucinant sachant qu’il y a paraît-il 43 quintillions (un chiffre à 20 zéros me semble-t-il) de combinaisons possibles (je n’ai pas vérifié).

Même son inventeur a d’abord mis un mois pour le faire.

Il convient toutefois de rappeler que le Rubik’s cube n’a, dans un premier temps, pas eu le succès qu’il a connu par la suite, il a en effet eu des débuts difficiles, avant son succès phénoménal et mondial.

Plusieurs centaines de millions de ces cubes ont été vendus dans le monde depuis sa création et il y a régulièrement des concours qui sont organisés.

Celles et ceux qui souhaitent avoir de plus amples informations, peuvent visionner ce documentaire de quelques minutes, dans lequel l’inventeur est interviewé : https://www.youtube.com/watch?v=Y5tyCcEVsyY

Je trouve l’histoire de cet objet, que rien ne prédestinait à un tel succès, belle, fascinante et inspirante.

Le Rubik’s cube n’est en tous cas pas près de tomber en désuétude et ce plus de 45 ans après sa création.

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Les couleurs c`est la lumiere. Sans lumiere pas de couleurs, sans couleurs, pas de lumiere. Dans le temps j`avais une petite maison de weekend au bord du lac Balaton et la maison voisine était l`ancienne résidence de week-end de Rubik dont il avait bien-sur fait les plans lui-meme. Bien que petite, la maison avait bien plus de surface vitrée que de parois opaques, c`était un petit palais de lumiere.

Les commentaires sont fermés.