Il était une fois: le vidéoclub

Dans le cadre du cinquième texte de la série « il était une fois », j'ai eu envie d'écrire à propos d'un lieu très convivial et récréatif, qui a presque entièrement disparu.

Une des victimes des développements technologiques fulgurants de ces dernières années est le vidéoclub.

On préfère télécharger ses films tranquillement, chez soi, ce qui a eu pour conséquence la fermeture des vidéoclubs les uns après les autres.

Il me semble qu’il n’y en a plus aucun à Genève, ce que je regrette.

Le vidéoclub était un lieu d’échanges très convivial, que les plateformes de téléchargement (légaux ou illégaux) ne remplaceront évidemment jamais.

Je me rends toutefois compte que je ne devrais pas (encore) parler au passé, car il y a un vidéoclub dans lequel je me rends régulièrement, il est situé dans le deuxième arrondissement de Budapest, sur la Colline des Roses (Rózsadomb).

J’ai joint la photo de la vitrine du vidéoclub en question, pour illustrer mon texte.

Chaque fois que je m’y rends, je m’étonne qu'il existe encore et je m'en réjouis.

C’est toujours un plaisir de demander son avis au gérant, de discuter des films qu'il me recommande et des nouveautés qu’il faut absolument voir.

Quand je constate que le vidéoclub en question est toujours ouvert, je me dis qu’il résiste de manière admirable aux progrès technologiques de ces dernière années.

Toutefois, cette résistance ne durera semble-t-il malheureusement plus très longtemps.

La dernière fois que j’ai discuté avec le gérant, au mois d'août 2020, il m’a indiqué qu’il espérait finir l’année mais qu’il n’en était même pas sûr, peut-être qu’il devra fermer avant, vu qu’il n’arrive même plus à couvrir ses charges courantes, il n'a en effet quasiment plus de clients.

Je regrette que les progrès technologiques fulgurants de ces dernières années, aient achevé ces lieux très conviviaux que sont les vidéoclubs.

Je sais bien qu’il faut vivre avec son temps, on peut toutefois se permettre d’être nostalgique de temps en temps.

 

 

Andreas Dekany

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel